Se reconvertir en candidat libre pour un cap petite enfance

cap petite enfance
Un CAP petite enfance est le sésame pour exercer un métier du type assistante maternelle ou ATSEM. Contribuant à l’éveil et au bien-être des enfants, les titulaires de ce CAP peuvent l’avoir passé en candidat libre.

Le contenu de ce certificat

Le programme enseigné dans le cadre de la préparation du CAP petite enfance est varié et complet. Cet enseignement est à la fois général et professionnel, trois modules sont prévus. Le premier comporte le français et l’histoire-géographie comme matières. Le deuxième inclut les mathématiques, la physique et la chimie. Enfin, ce programme est complété par l’éducation physique et sportive. Ces matières générales ne s’appliquent pas aux candidats déjà pourvus d’un diplôme de niveau IV (baccalauréat ou équivalence) ou de niveau V (CAP, BEP …). L’autre versant du programme est professionnel et comprend aussi trois unités. Ces dernières sont également préparées dans le cadre d’un cap petite enfance candidat libre. Le candidat est d’abord évalué sur sa capacité à prendre en charge un enfant à domicile. On le juge ensuite sur l’accompagnement éducatif à fournir aux enfants. La troisième épreuve professionnelle concerne les techniques de service à l’usager. Pour décrocher ce CAP, il est nécessaire de valider toutes ces unités. Il existe plusieurs manières de s’y préparer.

Bien se former, à distance

En faisant confiance à un centre de formation qui propose cet enseignement à distance, vous préparez votre CAP dans les meilleures conditions qui soient. Vous travaillez le programme en vous organisant à votre guise, au rythme qui est le vôtre. Un CAP petite enfance peut en effet être préparé sous sa forme dite progressive, avec seulement deux épreuves par an. Comme les candidats qui le préparent en lycée professionnel, vous devrez cependant faire un stage. Cette période d’observation a une durée imposée de 16 semaines au minimum, parmi des enfants de 0 à 6 ans en crèche ou école maternelle. Toutefois, si vous avez déjà évolué professionnellement dans des établissements de ce type ou si vous y travaillez encore, vous n’avez pas à effectuer ce stage. Vous en êtes aussi dispensé si vous gardez des enfants à domicile. Un CAP petite enfance est une ouverture sur la vie active ou une étape si l’on souhaite poursuivre des études dans le domaine sanitaire et social. Vous avez le choix !

Une qualification validée par l’État

Un cap petite enfance candidat libre ou en lycée professionnel est une formation assez longue. Elle s’étend sur deux ans après une classe de 3e ou une seule année suite à un CAP, un BEP, voire le baccalauréat. Cette durée est un atout pour assimiler les compétences à maîtriser en fin de formation. Pour les candidats qui doivent faire un stage auprès d’enfants de 0 à 6 ans, la rédaction de deux fiches d’activité est obligatoire à cette occasion. Ce travail est présenté face à un jury ou bien validé dans le cadre d’un contrôle continu. En pratique, les titulaires de ce CAP sont aptes à répondre aux besoins fondamentaux des enfants en bas âge. Ils sont en mesure de préparer leurs repas et de leur fournir les soins d’hygiène nécessaires. Par ailleurs, leur rôle consiste aussi à contribuer à leur développement intellectuel et affectif ainsi qu’à leur autonomie. En outre, un professionnel de la petite enfance se charge également d’entretenir les équipements à disposition des tout-petits, de même que les locaux où ils évoluent.


Apprendre le vocabulaire anglais en ligne
Suivre une formation e-learning en langue